×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 993
mardi, 28 avril 2015 13:26 Écrit par 

Déclaration du parti CNDD sur la situation actuelle au Burundi

Le parti CNDD constatant les atrocités et les crimes inouïs commis par le pouvoir mafieux et fasciste au Burundi ces derniers jours, déclare ce qui suit :

A. Les faits

1. Le 25 avril 2015, Monsieur NKURUNZIZA Pierre s'est fait investir par son parti le CNDD-FDD comme candidat à un 3ème mandat présidentiel. Inutile de rappeler que cette candidature viole les accords d'Arusha et la Constitution et met en danger l'unité et la souveraineté du pays.
2. Par cette candidature, le peuple sachant que les élections sont déjà truquées par le CNDD-FDD parti au pouvoir, Monsieur Pierre Nkurunziza et la fameuse CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) fonctionnant comme un laboratoire de fraudes électorales, a compris qu'il s'agit d'un nouveau coup d'Etat.
3. Bravant la police instrumentalisée et massivement épaulée par les miliciens imbonerakure (certains en tenue de police et d'autres en tenue noire), la population a répondu massivement à l'appel lancé par la Société Civile et l'opposition politique pour barrer la route à ce hold-up contre la Constitution et les Accords d'Arusha.
4. Le pouvoir dictatorial de Nkurunziza a répondu par une répression massive : face à des manifestants à mains nues, les policiers n'ont pas hésité à tirer à balles réelles. Ainsi, en plus de nombreuses arrestations arbitraires, l'on note depuis deux jours de nombreux blessés et des morts par balles. Le régime lui-même reconnaît avoir procédé à l'arrestation ou l'enlèvement de plus de 157 personnes le premier jour des manifestations.
5. Le plus inquiétant ce sont des assassinats qui s'opèrent en pleine nuit par de véritables escadrons de la mort qui surprennent les victimes en plein sommeil dans leurs domiciles. Les véritables chiffres ne seront connus qu'après une enquête impartiale.
6. Les médias privés indépendants sont également la cible de cette répression. La Radio Publique Africaine (RPA) vient d'être fermée sur ordre des autorités, et les Radio Bonesha et Isanganiro ne peuvent plus émettre au-delà de Bujumbura.
7. Le leader emblématique de la Société Civile, Mr Pierre-Claver MBONIMPA a été arrêté malgré son âge avancé et son état de santé inquiétant. Son collègue Vital NSHIMIRIMANA est traqué par la police politique ainsi que plusieurs membres de l'opposition politique ou des membres du parti au pouvoir opposés au troisième mandat de Monsieur Pierre Nkurunziza et au processus électoral biaisé.
8. Terrorisés par la milice armée Imbonerakure, plus de 20 000 burundais ont déjà pris le chemin de l'exil principalement vers les pays voisins du Burundi, et le flot continue.

B. La position du parti CNDD

1. Le parti CNDD s'incline devant ces nouveaux martyrs de la Démocratie de notre pays. Il présente ses condoléances les plus affligées aux familles éplorées et à l'ensemble du peuple burundais. Le parti CNDD adresse son soutien aux nombreux blessés et exige que leurs soins soient assurés et leur coût soit pris en charge par l'Etat.
2. Le parti CNDD rend hommage au peuple burundais et particulièrement à sa jeunesse pour sa bravoure, sa détermination et son unité pour la défense de la dignité , des acquis démocratiques et l'indépendance de notre pays.
3. Le parti CNDD condamne avec la dernière énergie cette répression impitoyable contre un peuple qui manifeste pacifiquement pour la défense de ses droits démocratiques, le respect de la Constitution et les Accords d'Arusha socles de la Paix et de la réconciliation nationale.
4. Le parti CNDD exige la libération de tous les prisonniers politiques sans exception aucune et sans délai, ceux récemment ou anciennement embastillés dans les geôles de NKURUNZIZA et son club d'oligarques.
5. Le parti CNDD appelle l'ensemble des organisations démocratiques de la Société Civile et politiques à mettre toutes les forces ensemble au sein d'un Front Uni pour la défense de la Constitution, des Accords d'Arusha et pour exiger une transition la seule à même de ramener la paix, de rapatrier pacifiquement les milliers de réfugiés et organiser des élections inclusives, transparentes et crédibles.
6. Si Nkuruniza s'entête et campe sur sa position, le peuple se réserve le droit de le chasser définitivement du pouvoir.
7. Le parti CNDD appelle les partenaires du Burundi, principalement les Nations Unies, l'Union Africaine, d'aller au-delà des condamnations verbales mais de prendre des mesures concrètes notamment le vote d'une résolution par le Conseil de Sécurité des Nations Unies afin de contraindre Monsieur NKURUNZIZA à arrêter d'opprimer et de massacrer son peuple. Ces mesures seraient entre autres :

  • L'embargo sur les armes
  • La suspension de la coopération militaire et en matière de sécurité avec le Burundi ;
  • Le gel des comptes bancaires des dignitaires du parti au pouvoir et de ses alliés ;
  • La mise sur pied d'une commission judiciaire internationale afin d'enquêter sur les crimes humains et économiques commis par ce régime afin de mener une instruction et de traduire les auteurs devant des juridictions internationales.

Fait à Bujumbura le 28 avril 2015
Léonard NYANGOMA
Président du CNDD

Les dernières actus


Actualités internationales
Nous, la Dynamique Unitaire Panafricaine (DUP), un regroupement d’une trentaine d'organisations panafricanistes de la diaspora et du continent ...
En savoir plus
Déclarations
Depuis le mois de juin 2021, le gouvernement burundais s’est arrogé le droit de s’adonner à des destructions massives et systématique ...
En savoir plus
Actualités internationales
Excellence, Les militants du CNDD ont appris avec beaucoup de tristesse et stupéfaction la mort de son excellence John Pombe Magufuli , Président ...
En savoir plus
Actualités internationales
Célébrée chaque année le 8 Mars sur le plan international, la Journée Internationale des Femmes trouve son origine dans les manifestations des ...
En savoir plus
Déclarations
Bagumyabanga ba CNDDBagumyabuntu ba FFDNamwe Ntebutsi za JPDBarundi,Barundikazi,Bagenzi mwese, ncuti za CNDD, Ntanguye kubaramutsa n’igishika ...
En savoir plus
Prev Next