Actualités internationales

Le Parlement européen,
– vu ses résolutions antérieures sur le Burundi,
– vu l'accord de Cotonou,
– vu la déclaration de la délégation de l'Union européenne au Burundi du10 septembre 2014,

La présence d'une centaine d'hommes a été constatée par RFI et dénoncée par les oppositions et sociétés civiles des deux pays. Officiellement du côté de la RDC comme du Burundi, et de la Monusco, la Mission des Nations unies au Congo, on dément cette présence.

mercredi, 27 août 2014 07:05

Fièvre hémorragique Ebola.

Écrit par

Depuis le début de cette année 2014, la presse internationale s'est focalisée sur la propagation de l'épidémie de la fièvre hémorragique Ebola dans les pays de l'Afrique de l'Ouest. Pendant toute cette période, la maladie a déjà emporté la vie de plus de 1400 personnes dont un prêtre espagnol. Bien avant 2014, l'épidémie avait déjà fait des ravages en Afrique centrale notamment en R.D Congo et au Gabon.

Les employés de la mine de platine du Marikana, en Afrique du Sud, retournent au travail après une grève de cinq mois, le 25 juin dernier. (Phoyo Mujahid Safodien. AFP )
INTERVIEW

A l'issue du sommet États-Unis- Afrique, Yves Ekoué Amaïzo, consultant international et économiste, décrypte les relations commerciales des pays africains avec les États-Unis et l'Union européenne.

SCOOP GCI SOMMET USA-AFRIQUE : "L'Afrique en a assez des donneurs de leçons !", dit Achille Mbembé.

A l'occasion du sommet USA-Afrique qui se tient en ce moment même à Washington, la rédaction de GuineeConakry.Info est allée à la rencontre d'un des intellectuels les plus en vue du continent. De Nationalité camerounaise et professeur à l'université du Witwaterstrand, en Afrique du sud, Achille MBembé demeure autant outré par la condescendance avec laquelle, le monde, Barack Obama compris, semble regarder le continent africain, qu'il est indigné par le manque de vision et de perspective de la part des leaders africains, eux-mêmes. Face à ces deux extrêmes, il fonde son espoir sur les peuples qui, à l'en croire, devront prendre leurs destins en main, en vue de faire émerger une Afrique qui se fasse respecter.

Dans une tribune publiée dans Le Figaro, l'ancien premier ministre s'inquiète du silence de la France face à l'escalade de la violence entre Israéliens et Palestiniens. Il appelle de ses vœux une interposition de l'ONU.

Lever la voix face au massacre qui est perpétré à Gaza, c'est aujourd'hui, je l'écris en conscience, un devoir pour la France, une France qui est attachée indéfectiblement à l'existence et à la sécurité d'Israël mais qui ne saurait oublier les droits et devoirs qui sont conférés à Israël en sa qualité d'État constitué. Je veux dire à tous ceux qui sont tentés par la résignation face à l'éternel retour de la guerre qu'il est temps de parler et d'agir.

Malgré l'opposition des USA et l'abstention des Français et des Britanniques, l'ONU a lancé une enquête sur d'éventuels crimes de guerre d'Israël à Gaza.

Le conseil de 47 membres de la commision de défense des droits de l'homme de l'ONU a soutenu une résolution palestinienne visant à lancer une investigation sur l'offensive d'Israël à Gaza par 29 voix, comprenant la voix des pays arabes et musulmans, rejoints par la Chine et la Russie, ainsi que l'Amérique latine et les pays africains. Les États-Unis ont été le seul membre à voter contre. Les 17 abstentions ont été du fait des membres européens du Conseil (notamment la France et le Royaume-Uni), plus le Japon et la Corée du Sud.

L'Irak revient encore à la une des journaux à la suite de la guerre déclenchée par l'invasion de l'Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL). Une organisation qualifiée de terroriste, plus extrémiste que son organisation mère, Al Qu'aida. Mais ce pays a-t-il une fois connu la paix ? Il difficile d'imaginer qu'un irakien âgé de 45 ans, n'a jamais connu son pays en paix. Certes la guerre a par moment concerné une région ou une autre, mais le pays entier n'a pratiquement jamais connu de paix depuis 1970.

Les Evêques catholiques de la République Démocratique du Congo s'expriment sur le processus électoral à l'occasion du 54ème anniversaire de l'indépendance de leur pays la RD Congo .
Pour eux, le " pouvoir ne peut être ni personnalisé, ni absolu et non redevable devant personne c'est-à-dire autocratique et dictatorial. Ces options fondamentales sont également relatives :au pluralisme politique et à l'alternance démocratique au pouvoir garantie par l'irréductibilité des droits et libertés de la personne humaine ainsi que la limitation de la durée du mandat présidentiel à 5 ans renouvelable une seule fois ; à l'indépendance de la justice, condition sine qua non de l'instauration de l'Etat de droit et de la lutte contre l'impunité."

Environ 500 familles ont fui les localités de Mwaba et Ruzia, à 15 km de la cité de Sangé (Sud-Kivu) à la suite de l'accrochage survenu, dimanche 22 juin, entre l'armée burundaise et les rebelles du Front national pour la libération du Burundi (FNL).

Page 9 sur 10

Les dernières actus


Communiqués
Ce Samedi, le 15 février 2020, il s’est tenu une réunion ordinaire du Comité Directeur du Parti CNDD dans la salle dite « Ku Mucamo », ...
En savoir plus
Déclarations
Bagumyabanga ba CNDDBagumyabuntu ba FFDNamwe Ntebutsi za JPDBarundi,Barundikazi,Bagenzi mwese, ncuti za CNDD, Munkundire mbanze ndabaramutse ...
En savoir plus
Communiqués
Ce 5 décembre 2019, le parti CNDD a appris avec grande tristesse le décès du camarade Dr NDIKUMANA Jean, militant de la première heure du CNDD. ...
En savoir plus
Actualités internationales
Diagne Fodé Roland Sous les coups d'une propagande bien huilée de l'Occident impérialiste en déclin règne chez beaucoup d'Africains la peur ...
En savoir plus
Déclarations
Le parti CNDD du Burundi, indigné par des actes de violences ces derniers jours perpétrés contre des ressortissants étrangers en République ...
En savoir plus
Prev Next