Actualités internationales

Devant un parterre de très nombreuses personnalités dont sept chefs d'Etat africains, John MAGUFULI a été investi président de la Tanzanie le 5 Novembre dernier. Le candidat du parti Chama Cha Mapinduzi(CCM), venait de sortir victorieux d'une élection présidentielle jugée par de nombreux observateurs comme régulière et libre, avec un peu plus de 58% des voix contre son principal challenger Edward LOWASSA. Mais des fraudes et des irrégularités ont été dénoncées par le perdant qui n'a pas encore reconnu la victoire de Magufuli. En effet, les centres de centralisation du principal parti d'opposition Chadema et de la société civile ont été vandalisés par la police et le matériel saisi. La victoire du candidat du CCM semble entachée des irrégularités notables. Cependant, ses premières décisions semblent redonner espoir à la majorité de la population tanzanienne, victime d'une libéralisation économique au début des années 90. Serait-il un prélude au renouveau de "La Déclaration d'Arusha"?

lundi, 30 novembre 2015 11:47

Déclaration locale de l'Union Européenne.

Écrit par

La Délégation de l'Union européenne publie la déclaration suivante en accord avec les Chefs de Mission européens au Burundi: La violence, les exécutions extra-judiciaires au Burundi, et à Bujumbura en particulier, persistent et le nombre de victimes, morts, blessés, réfugiés, qu'elles provoquent ne cesse d'augmenter. L'Union européenne condamne toutes les formes de violence, verbales ou armées, quels qu'en soient les auteurs.

Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine (UA), en sa 557ème réunion tenue le 13 novembre 2015, a adopté la décision qui suit sur la situation au Burundi:

Obama retire au Burundi son statut de partenaire commercial privilégié

Le président Obama a signifié, le 30 octobre, au Congrès américain son intention de retirer le Burundi des pays bénéficiaires de l'Agoa, l'accord commercial préférentiel entre les Etats-Unis et l'Afrique. La Maison Blanche explique dans un communiqué que le Burundi ne remplit plus les critères qui permettent de maintenir ce partenariat.

« Le Burundi n'a fait aucun progrès dans le rétablissement de l'Etat de droit, et du pluralisme politique », écrit le président des Etats-Unis.

L'Union africaine "Décide, en appui aux efforts de recherche d'une solution rapide et consensuelle à la crise que connait le Burundi, d'imposer, conformément au paragraphe 12 du communiqué PSC/PR/ COMM.2(DXV), des sanctions ciblées, y compris des interdictions de voyage et le gel d'avoirs, contre tous les acteurs burundais dont l'action et les propos contribuent à la persistance de la violence et entravent la recherche d'une solution."

Ci - dessous le communiqué en intégralité:

Le vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au développement Alexander De Croo suspend le soutien de la Belgique à une série de projets de développement au Burundi. La coopération policière est arrêtée sur le champ. L'arrêt définitif des interventions suspendues et la réorientation des moyens dépendront de l'évolution du dialogue européen avec le Burundi qui débutera d'ici peu.

Le Conseil a adopté des restrictions en matière de déplacements et un gel des avoirs à l'égard de quatre personnes, dont les actions compromettent la démocratie ou font obstacle à la recherche d'une solution politique à la crise actuelle au Burundi, notamment par des actes de violence, de répression ou d'incitation à la violence, y compris par des actes constituant des atteintes graves aux droits de l'Homme.

mercredi, 30 septembre 2015 15:06

Burundi : rencontre avec le CNARED

Écrit par

Le Parti socialiste a reçu ce mercredi 23 septembre 2015 une délégation du Conseil national pour le respect de l'accord d'Arusha et la restauration d'un Etat de droit (CNARED) et son président Leonard Nyangoma. Le CNARED regroupe aujourd'hui l'ensemble des partis politiques, syndicats et organisations de la société civile opposés au troisième mandat présidentiel imposé de Pierre Nkurunziza.

A l'occasion de la rencontre du comité exécutif et des jeunes membres de l'ALNEF du 18 au 20 septembre 2015 à Thiès-Sénégal

Nous membres du comité exécutif du réseau de la gauche africaine-FRGA (l'ALNEF):

Considérant la situation délétère et de crise grave qui prévaut au Burundi,

Considérant le régime oligarchique et prédateur incarné par un pouvoir corrompu, mystico-religieux et obscurantiste du président Nkurunziza ;

Considérant que la corruption, le bradage des richesses, notamment minières, du Burundi ; la privatisation sauvage des entreprises de l'Etat et les détournements des deniers publics avec des conséquences désastreuses sur la vie des populations : 60% de la population souffre de la faim et le Burundi fait partie des cinq pays les plus pauvres du monde ;

Du vendredi 11 au 13 septembre2015, le journal L'humanité de France a organisé une fête grandiose, appelée La Fête de L'humanité ou tout simplement la Fête de l'Huma. Le CNDD était invité à cette fête à laquelle ont participé plus d'un demi-million de personnes.

Page 4 sur 10

Les dernières actus


Communiqués
Ce Samedi, le 15 février 2020, il s’est tenu une réunion ordinaire du Comité Directeur du Parti CNDD dans la salle dite « Ku Mucamo », ...
En savoir plus
Déclarations
Bagumyabanga ba CNDDBagumyabuntu ba FFDNamwe Ntebutsi za JPDBarundi,Barundikazi,Bagenzi mwese, ncuti za CNDD, Munkundire mbanze ndabaramutse ...
En savoir plus
Communiqués
Ce 5 décembre 2019, le parti CNDD a appris avec grande tristesse le décès du camarade Dr NDIKUMANA Jean, militant de la première heure du CNDD. ...
En savoir plus
Actualités internationales
Diagne Fodé Roland Sous les coups d'une propagande bien huilée de l'Occident impérialiste en déclin règne chez beaucoup d'Africains la peur ...
En savoir plus
Déclarations
Le parti CNDD du Burundi, indigné par des actes de violences ces derniers jours perpétrés contre des ressortissants étrangers en République ...
En savoir plus
Prev Next